samedi 16 décembre 2017

Bruxelles, putain!

Je reprends la plume sans doute au moment où on a définitivement touché le fond en politique bruxelloise, avec cette polémique surprenante: peut-on comparer Bruxelles à une prostituée quand on est ministre? Tout d'abord, je tiens à faire une précision: loin de moi l'idée de récupérer ce mini-scandale pour en faire un billet humoristique facile et y balancer tous les jeux de mots un peu salaces ou de mauvais goût qu'on peut lire en ce moment sur les réseaux sociaux autour du thème de la prostitution en général. Après tout, c'est déjà assez le bordel comme ça. Non, ce qui m'intéresse plus particulièrement, ce sont les réactions suite à cette maladresse politique. Beaucoup d'observateurs ont pointé du doigt le manque de respect envers les travailleuses du sexe. C'est vrai qu'il y a des limites à ne pas dépasser. On peut être pour ou contre la prostitution, avoir son avis personnel sur la question, mais comparer ces femmes à une ville aussi mal gérée, sale et embouteillée que Bruxelles, c'est totalement méprisant, aucun être humain ne mérite cela! D'autres réactions font allusion à une possible dégradation de l'image de Bruxelles au niveau international. Là, je tiens à être rassurant: non, même avec les mots les plus cruels, il n'est pas possible de dégrader davantage l'image de Bruxelles -les terroristes eux-mêmes n'y arrivent plus. Mais c'est vrai que c'est sidérant qu'un ministre fasse une telle déclaration, surtout quand on sait que - détail cocasse - il est lui-même en charge des "transports publics". J'ai même cru un instant qu'il s'agissait d'une annonce déguisée, faisant référence au fait que les navetteurs devraient bientôt payer pour entrer dans la capitale. Rien de tout cela. Pas de projet particulier derrière cette bévue. Bruxelles va rester comme on l'aime: "Une vieille pute, ouverte aussi comme une vieille pute, une ville qui a l'odeur de la merde, mais une bonne merde" comme la décrivait si bien le chanteur Arno, bien avant qu'il ne soit élu "citoyen d'honneur de la Ville" en 2017.