jeudi 17 août 2017

Deux élus, trois camionnettes

Hier, en plein cœur de l'été, il s'est passé un truc très important mais dont presque personne n'a parlé: la zone de police de Bruxelles-Ixelles a reçu un subside de la Région bruxelloise pour acheter trois camionnettes. Cette annonce a été faite à la presse, en présence du Bourgmestre de Bruxelles et de la Secrétaire d'Etat à la sécurité routière de la Région de Bruxelles-Capitale. Ce petit achat anodin n'a l'air de rien mais il souligne, à l'heure où l'on met en doute la bon fonctionnement des institutions bruxelloises, l'importance d'une collaboration efficace entre les différents niveaux de pouvoir. Le bourgmestre et la secrétaire d'état ont d'ailleurs tenu à saluer cette parfaite entente, tout en prenant place dans la camionnette pour vérifier que tout était en ordre, à l'occasion d'une séance de photos. Certes, on aurait pu faire preuve de pédagogie pour expliquer le fonctionnement de l'octroi des subsides de la Région vers la structure supra-communale qu'est la zone de Police:"Dis, tu as vraiment besoin de ces camionnettes? Je confirme le bon de commande, hein!" On s'étonnera aussi de l'absence des différents échevins et de la ministre de la propreté qui auraient pu souligner, à cette occasion, que "les camionnettes seront régulièrement lavées à l'eau". Mais les nombreux édiles en charge du nettoyage des rues de Bruxelles étaient eux-mêmes retenus au sein d'un comité de pilotage de la section marchés publics, où un débat enflammé avait lieu sur l'opportunité d'acquérir un nouveau seau.