samedi 26 août 2017

Cessons de stigmatiser les gens qui se baladent avec des couteaux

Un terrible fait divers s'est produit hier soir dans le centre de Bruxelles. Un jeune homme qui se dirigeait vers la place De Brouckère et portait sur lui un couteau et une arme factice, a trébuché sur un bloc de béton et a fini sa course sur des militaires en faction qui n'ont pas hésité à riposter. Lors de sa chute, l'homme a en effet laissé glisser le couteau dans leur direction et dans un réflexe, il a juré "Allahu akbar", ce qui signifie, en dialecte bruxellois, "Putain de piétonnier!". Du côté de la famille, c'est la consternation:"Notre fils allait dans le centre de Bruxelles pour la première fois. Mais il avait peur après tout ce qu'il avait lu sur les réseaux sociaux." C'est vrai que les commentaires sur les articles parlant du piétonnier incitent généralement à la prudence:"Le centre-ville, mieux vaut y aller armé!". Ou encore: "De Brouckère tout seul un vendredi soir? putain t'as intérêt à prier!" ce qui explique sans doute pourquoi le jeune homme avait également emporté avec lui deux livres du Coran. Les autorités tentent de minimiser et parlent d'un fait isolé mais du côté de l'association des couteliers, on s'insurge et on appelle à ne pas faire d'amalgame:"Une fois de plus, les gens qui se baladent en ville avec un couteau vont être stigmatisés!" Le sociologue Jean-Isidore Mébrave, de l'Observatoire National du Déni, va plus loin:"Cela démontre à nouveau la faillite du vivre ensemble. Les militaires doivent pouvoir coexister paisiblement avec les types qui transportent un couteau. Et évidemment, si on pouvait terminer ces foutus travaux, ce ne serait pas plus mal!"